IMG_5502

Le deuxième jour de la Semaine économique de la Méditerranée, dont le thème était « le numérique pour une Méditerranée connectée», a été riche en présentation de résultats de recherches et de débats.

En collaboration avec SAHWA, ANIMA Investment Network a organisé deux débats autour de l’éducation et l’emploi des jeunes dans les pays du sud et de l’est de la Méditerranée.

Les intervenants ont présenté le projet SAHWA qui rassemble une quinzaine de partenaires européens et méditerranéens, et qui a pour objectif d’étudier les perspectives des jeunes dans un contexte de multiples transitions sociales, économiques et politiques dans cinq pays méditerranéens (Tunisie, Maroc, Algérie, Egypte et Liban).

Lors du premier débat, Monsieur Nacer Eddine Hammouda, chercheur principal au Centre de Recherche en Économie Appliquée pour le Développement (CREAD) en Algérie, a dévoilé le rôle du projet SAHWA dans la lutte contre l'exclusion sociale. Les inégalités professionnelles entre les sexes ont également été évoquées.  Monsieur Hammouda a ensuite expliqué comment le projet est intervenu pour réduire ces inégalités.

Pour sa part, Monsieur Mostafa Al-Sayyad, chercheur au American University in Cairo, s’est exprimé sur les problèmes liés à l’emploi et l’éducation en Egypte. Il a exposé la propagation du népotisme et les difficultés rencontrées par les jeunes dans le cadre de leur recherche d’emploi en Egypte.

Au cours du deuxième débat, les intervenants ont évoqué les bonnes pratiques mises en place de l’éducation et de la formation. Jochen Tholen, chercheur principal et chef de département, Université Bremen, a évoqué le challenge des générations face à la frustration dans des pays comme la Tunisie, le Liban et l’Egypte. Il a démontré comment le risque d'exclusion sociale est lié au niveau d’instruction dans ces pays.

Madame Francine Bevan, chargée de projet TETHYS à Aix-Marseille Université, a, quant à elle, exposé  le projet TETHYS qui vise à améliorer la coopération entre différents établissements d’enseignement supérieur dans le cadre du développement de l’employabilité des pays méditerranéens.

Accroître l'employabilité des jeunes défavorisés reste un défi pour les pays en Méditerranée. D’importants efforts tels que ceux évoqués dans le programme Sahwa, devront être déployés dans un avenir proche, pour faire face et améliorer cette situation difficile pour les jeunes méditerranéens.

Mahdi Nasri - IMPGT Marseille